« Tu sais que je suis la grand-mère la plus extraordinaire au monde ? »

Son enfance

Ma grand-mère chilienne Ana Elisa Veliz Castro est né à Antofagasta en 1928. Antofagasta est alors un port important et cosmopolite, niché entre l’océan pacifique, qui ne l’est pas, et le désert d’Atacama, le plus aride du monde. Elle grandit dans une famille mafieuse, les oncles sont dans la contrebande et les petits larcins. La ville est un refuge pour les miniers avec de l’alcool, de la drogue et des maisons closes. Ana Elisa est la deuxième de 6 frères et soeurs, rapidement elle prend des initiatives: elle commet des larcins pour offrir des cadeaux à ses soeurs et elle frappe son père pour défendre sa mère…

Son adolescence, le salon de coiffure, les prostituées.

Son mariage et ses deux enfants, son mari alcoolique.

Sa séparation et son union avec un trafiquant, la vie de bohème.

Sa recherche de ses enfants disparus, prisonniers politiques.

La mort de son compagnon et son départ pour les états-unis avec son fils.

Projet en développement.

Documentaire, biopic ou série ?

J’ai fait un premier voyage chez ma grand-mère à San Francisco où elle vit avec son fils, mon oncle, exilé en 1978.  J’ai filmé et enregistré des interviews.

Je vais réaliser un deuxième voyage, je vais l’emmener à Antofagasta, dans sa ville natale pour regrouper les témoignages sur les faits marquants de sa vie.